Passez en-dessous de la Tour de la ville, tour de l’ancienne porte principale de la ville, à travers laquelle on entrait du côté littoral dans la Rijeka médiévale, et vous vous retrouvez dans la zone de la vieille ville. À l’emplacement de la place Kobler d’aujourd'hui se trouvait autrefois la Placa, qui était d’une superficie beaucoup plus petite, et qui était le centre de la ville médiévale fortifiée. 

 

Les représentations historiques les plus fidèles de Rijeka représentent la ville comme un territoire allongé dans le sens vertical, délimité par la Tour de la ville et l’Hôtel de ville respectivement au nord et au sud, et par des rangées de maisons à l'est et à l'ouest. Le nord de Rijeka était dominé par le château patricien, l'est par l’église populaire principale avec son cimetière, l’ouest par une vaste enceinte monastique. 

 

La ville séculaire se trouvait au sud, près du port et du marché sur la plage au pied des murs de la ville Les habitants de Rijeka s'y réunissaient pour écouter les annonces du messager municipal, pour conclure des affaires, acheter et vendre des marchandises, en plein air ou dans les magasins situés au rez-de-chaussée des maisons. 

 

Seuls les vestiges de ces maisons ont subsisté jusqu’à nos jours, certains murs étant parfois incorporés dans la construction ultérieure, de même que les linteaux baroques avec les armoiries de l'ancien propriétaire et les caves voûtées. Dans un passé plus récent, il y avait ici un « marché vert » où l’on pouvait acheter des légumes et des fruits.