Le tunnel de Rijeka

Le tunnel de Rijeka Le tunnel de Rijeka Le tunnel de Rijeka Le tunnel de Rijeka

L’histoire militaire de Rijeka amène les touristes… en-dessous de la ville.


  • Horaire: tous les jours de 10h à 20 (dernière admission à 19h45)
  • Billets: entrée gratuite

Combien de fois êtes-vous entré dans des installations militaires en tant que touriste ? Pas souvent, je suppose. Vous avez une occasion exceptionnelle de le faire à Rijeka. Celle-ci mène directement au souterrain. Le premier tunnel militaire de Rijeka est ouvert aux visiteurs et vous attend au centre de la ville.

Sa construction est due au fait que la ville s’est développée dans une zone de contact entre beaucoup de pays, elle est donc devenue un centre de grande importance militaire. Le déplacement fréquent des frontières entraînait la construction de fortifications. La plupart d’entre elles sont apparues à la veille de la Seconde Guerre mondiale, à l’époque de la construction du soi-disant Mur alpin (Vallo Alpino) dont le but était de protéger la frontière entre l’Italie et la Yougoslavie. La construction des forteresses souterraines, des dépôts d’armes et d’équipements, des corridors et casemates a commencé en 1931, afin de renforcer la défense de la ville autant que possible.

L’entrée du tunnel ouvert aux visiteurs est située à côté de la Cathédrale Saint-Guy de Rijeka, et celui-ci s’étend en-dessous de la vieille ville jusqu’à la cour de l’Ecole élémentaire Dolac. Il a été creusé par l’armée italienne dans la roche sur une longueur de 330 mètres entre 1939 et 1942. Le but était de protéger la population civile des bombardements aériens qui atteignaient parfois une profondeur de dix mètres. Il mesure environ 4 mètres de largeur et 2,5 mètres de hauteur en moyenne. Le tronçon principal a deux branches, l’une menant vers le bâtiment de l’ancienne municipalité et l’autre vers la Cathédrale Saint-Guy de Rijeka.

A plusieurs endroits tout au long du tunnel on peut encore voir les inscriptions originales, « Riservato all U.N.P.A. » (« Réservé à la défense antiaérienne »), datant de la Seconde Guerre mondiale. A l’époque, elle était située dans le bâtiment de l’Ecole élémentaire Dolac. La construction du tunnel s’est révélée judicieuse en 1944 et 1945, lors des bombardements alliés sur Rijeka. Il a également été utilisé pendant la Guerre patriotique croate en abritant une partie de la population deux fois.

Le tunnel est équipé d’un éclairage. Le sol est recouvert de sable pour faciliter la marche et il est accessible sur toute sa longueur. La température intérieure est de 15 degrés. Les temps nouveaux apportent un nouveau rôle pour le tunnel : fini son usage militaire, aujourd’hui il devient un site sur la carte touristique de la ville.

La visite du tunnel ne réveillera pas le soldat en vous. Cependant, il vous fera sentir l’adrénaline du combat, celle qui aide à se cacher dans les moments décisifs.